Dans la lignée de l'art Steampunk, j'ai envie aujourd'hui de vous présenter un sculpteur : Stéphane Halleux.

Cet artiste crée de curieuses créatures, d'étranges véhicules et de mystérieux personnages à partir d'objets abandonnés, à qui il redonne une nouvelle vie emplie de poésie.
Il mêle ainsi au métal et aux rouages, une ossature de bois et des vêtements de cuir pour donner vie à ces sculptures qui semblent toutes raconter une histoire.
J'aime beaucoup la maladresse de ces personnages qui ressemblent souvent à des inventeurs complètement fous prêts à inaugurer leurs dernières inventions. J'ai comme un doute sur leur bon fonctionnement...

Stéphane Halleux analyse son travail de cette manière :
"Depuis toujours je suis fasciné par la robotique, ses avantages et ses contradictions. L’importance de la robotisation et son incidence grandissante sur le monde humain. Qui n’a pas rêvé de posséder un robot pour faire tout le sale boulot? Mais quelle est la frontière? Jusqu’où le robot est-il au service de l’homme et à partir d’où nuit-il à son existence? Voilà c’est ça que j’ai envie de fabriquer: des caricatures de robots qui ont dépassé ces frontières, le tout baignant dans une vision fantaisiste du futur. Le futur qu’on aurait inventé à l’époque : des gros ordinateurs avec plein de câbles et des voyants lumineux partout. C’est ça que j’aime un univers de futur démodé ( et il n’y a pas tellement longtemps que je sais que ça porte le nom de ” steampunk”)."

Vous pouvez retrouver l'interview complète ici.
 


Comments

Daràn
30/05/2011 20:44

"Un univers de futur démodé", j'adore cette expression :) Ca me rappelle un peu l'univers du jeu vidéo "Dark Project", qui se passe dans un monde médiéval doté d'installations électriques rudimentaires.

Le steampunk me fascine également bien que je sois loin d'en être spécialiste ;je te remercie de présenter ces artistes que je ne connaissais pas du tout :)

Reply
03/06/2011 07:45

Tout le plaisir est pour moi. :-)

Reply

Your comment will be posted after it is approved.


Leave a Reply