On peut constater que dans le milieu païen on rencontre des modes qui varient d'une année à l'autre, végétarisme, reiki, créations d'ateliers, féminin sacré etc... *
J'ai un peu la sensation que c'est actuellement le cas au sujet du chamanisme. Énormément de personnes que je croise virtuellement semblent s'être découvert un intérêt pour cette spiritualité, le nombre de praticiens chamaniques augmente, tout semble se démocratiser ce qui n'est pas un mal pour l'accès aux connaissances.
Après c'est comme tout, il y a toujours le risque que les connaissances soient dénaturées par des personnes peu scrupuleuses mais je pense que nous devons profiter de cette vague d'intérêt pour remplir notre cerveau de savoir, notre cœur d'expériences et notre bibliothèque de livres !

A cet escient je souhaite vous présenter deux jeunes maisons d'éditions : Chamaneditionumeric et Mama Editions (qui est un peu moins jeune que la première ;-) )

Chamaneditionumeric a pour objectif "de présenter le chamanisme par une approche transdisciplinaire et de l'aborder dans sa dimension globale : intégrant ses aspects pharmaceutiques, anthropologiques, artistiques, philosophiques, et scientifiques." Je trouve cette vision des choses vraiment complète et en accord avec l'aspect holistique que l'on peut retrouver dans le chamanisme.
Je crains par contre ce soit une vision des choses un peu intellectualisée et théorique mais cela ne doit pas manquer d’intérêt pour autant. :-)
Cette maison d’édition ne comporte pour l’heure actuelle que deux ouvrages s’intéressant tout deux à l’Ayahuasca un des aspects faisant la particuliarité du chamanisme amazonien.

J'ai la sensation que depuis une décennie, il y a une grande passion autour de l'Ayahuasca en Occident. J'ai eu l'occasion de voir des reportages à la TV (ne serait ce que celui de Jan Kounen), de nombreux livres ont été publiés. Je manque probablement de recul à ce propos mais j'ai la sensation que l'Occident a découvert qu'aujourd'hui encore était utilisée une plante qui donne accès à nos mondes intérieurs et qui nous permet un travail spirituel vraiment profond.
Je crains seulement qu'il y ait une perception erronée de ce végétal : depuis les années 80 et plus particulièrement dans les 90', un grand courant s'est développé à tous les niveaux de la population : le développement personnel. Des milliers d'ouvrages ont été écrits évoquant autant de méthodes pour se réaliser, apprendre à se connaître et valoriser nos talents. Plus j'y réfléchis et plus je suis persuadée que la ré-émergence de spiritualités ancestrales, étrangères, des modes dont je parlais précédemment est intimement liée à l'explosion de cette mouvance.
Seulement je crois que pour beaucoup, cet attrait est purement égotique; c'est ce qui pousse des occidentaux à aller en Amérique du Sud pour prendre de l'Ayahuasca afin de régler des problèmes personnels et pas du tout dans un but spirituel ou religieux.
Je trouve ça regrettable mais il me semble que c'est la condition sine qua non de la redécouverte de ces spiritualités...

Trêve de digression, revenons en au sujet initial : La maison d'édition Mama Editions a commencé au début de XXIe siècle a s'intéresser à la drogue qu'est le haschisch, au jardinage (de quoi on se le demande :-P) puis s'est clairement orientée vers le chamanisme avec un catalogue composé d'auteurs comme Michaël Harner (un anthropologue fondateur de la Federation for Shamanic Studies et du core-shamanism), Jan Kounen, Laurent Huguelit...
Autant vous dire que j'ai envie d'acheter chacun de leurs livres ! Pour l'instant je suis en train de lire la ré édition du livre de Michaël Harner La voie du chamane dont je vous ferais une review (après celle sur les magazines Hozho ahem).



* Je ne dis pas que tous ces sujets ne sont pas passionnants et qu'ils ne valent pas la peine qu'on s'y intéresse plus en profondeur. Je regrette juste ce côté "effet de mode" dont ils souffrent et qui les fait retomber en désuétude ensuite.
 


Comments


Your comment will be posted after it is approved.


Leave a Reply